Le numéro 16/2017 de L’Année du Maghreb : « Etats et territoires du politique »; en ligne

Sous la direction de Jean-Philippe Bras et Aude Signoles, le numéro 16/2017, de la revue L’Année du Maghreb, avec un dossier intitulé « Etats et territoires du politique » est consultable en ligne.

« La « décentralisation » fait partie des modalités de changement promues par les bailleurs de fonds internationaux au Maghreb pour, d’une part, dégrossir les administrations centrales tentaculaires des États et, d’autre part, ouvrir le jeu politique local dans le sens d’une démocratisation des régimes politiques de la région….La question examinée dans ce dossier est celle des effets des mobilisations populaires sur la production d’une nouvelle donne territoriale, en focalisant l’analyse tant sur les modalités des mobilisations politiques que sur le décryptage des réponses apportées par les autorités publiques à la crise politique dans sa dimension territoriale. Or, faire face à une telle interrogation ne relève pas de l’évidence, dès lors que les mobilisations populaires des « printemps arabes » peuvent être lues comme une demande, à la fois, d’autonomie locale et d’un «plus d’État» ».

Les articles proposés sont consultables, en texte intégral, sur :https://anneemaghreb.revues.org/

 

Parution de l’ouvrage : Un siècle d’urbanisme, le devenir de la ville marocaine

L’ouvrage « Un siècle d’urbanisme – Le devenir de la ville marocaine »  de Mustapha Chouiki est paru au mois de mai 2017, aux éditions L’Harmattan.

Le résumé:

Cet ouvrage qui se veut une lecture globale se présente sous forme d’un essai synthétique articulé en trois niveaux superposés et complémentaires. Le premier niveau est chronologique et vise à éclairer le processus de capitalisation associant l’héritage précolonial, à l’apport du protectorat, et aux dynamiques urbaines postcoloniales. Le second est celui d’une lecture sectorielle se focalisant autour du parcours de la politique urbaine, de la planification urbaine, et de l’armature urbaine, dans leurs luctuations conjoncturelles, et la constance de leurs fondements. Le troisième se rapporte à une lecture synthétique partant des enseignements de tout un siècle, pour aboutir à une ébauche du devenir de la ville marocaine, en passant par une évaluation des acquis et des rendez-vous manqués.

Cette synthèse qui s’écarte d’un grand nombre d’idées reçues, ne s’attèle pas à démontrer l’ampleur du poids du legs colonial, mais elle cherche à l’associer aux pesanteurs du présent, qui se conjuguent pour consacrer la ville comme enjeu majeur sur tous les plans, en lui accordant un poids croissant de foyer de reproduction du projet de société retenu au début du XXe siècle, pour l’ensemble du pays. Ainsi, cet ouvrage se veut une contribution au renouvellement du débat sur la question urbaine, et à l’actualisation de la pensée sous-tendant l’acte d’urbaniser et l’interprétation de la réalité urbaine.

L’auteur:

Mustapha Chouiki est Docteur d ’Etat en géographie urbaine, et  professeur à la retraite de l ’Université de Casablanca, où il a fondé et dirigé un laboratoire de recherche, où il a mené et dirigé des recherches sur la ville, pendant plus de trente ans. Il a été responsable d ’un Master en Développement urbain et d ’un Doctorat en urbanisme et Aménagement. Il est l’auteur de nombreux ouvrages et articles sur l’urbanisation. Il a participé à de nombreuses rencontres et programmes scientifiques au Maroc, au Maghreb, au Moyen Orient, et en Europe.

Pour lire un extrait du livre : http://liseuse.harmattan.fr/978-2-343-10500-0

 

Le no 29 des Cahiers d’EMAM : « Villes nouvelles au Maghreb. Discours et réalités  » ; en ligne

Ce no 29 des Cahiers d’EMAM, sous la direction de Pierre Signoles, consacré aux Villes nouvelles au Maghreb. Discours et réalités ne résulte pas d’un appel à contributions qui aurait été préalablement diffusé. Les auteurs qui y figurent ont en effet été directement contactés par le coordinateur du numéro, en ce que, à divers titres et dans une relative simultanéité temporelle, ils avaient conduit des recherches sur le sujet….Les villes nouvelles explorées se situent exclusivement au Maroc et en Algérie. L’absence de la Tunisie n’est le fait d’aucun ostracisme : le pays n’a jamais initié de politique de villes nouvelles et ce n’est que depuis très peu de temps que, en ce pays, leur création est envisagée.

Qu’ils développent des études de cas ou se situent sur un plan plus large, qu’ils se fondent sur des observations et des enquêtes de terrain ou qu’ils procèdent « de l’intérieur », les travaux réunis dans ces Cahiers no 29 proposent une analyse critique des politiques nationales dans lesquelles les programmes de villes nouvelles s’inscrivent. Ils interrogent aussi sur les processus de décision et sur les modalités de mise en œuvre de ces politiques publiques.

Pour télécharger et lire les articles de ce numéro : https://emam.revues.org/1315

Un petit documentaire sur le site Culture Sciences Pays de la Loire : « Les plantes à l’assaut des villes »

Bien que cette entrée ait été répertoriée dans la catégorie « bibliographie », ce n’est pas un livre qui est présenté, mais une petite vidéo, qui aborde, de manière brève mais simple et pédagogique, plusieurs des multiples fonctions et propriétés des plantes en villes: pour la gestion de l’eau de pluie, la régulation du climat, l’absorption du bruit ou encore pour la biodiversité urbaine. Bien que les expériences relatées se situent dans l’Ouest de la France (dans les Pays de la Loire), ce petit documentaire,  peut  interresser tous ceux qui travaillent sur les questions relatives aux bienfaits du végétal en milieu urbain.

Pour voir la vidéo :  http://www.culturesciences.fr/2017/01/24/ligne-mire-plantes-lassaut-villes

 

Le numéro 123/2014 de la revue « Mediterranée »: « La qualité environnementale en milieu urbain; Évaluation pluridisciplinaire

Les articles du numéro 123/2014 de la revue « Méditerranée » ayant pour thème: « La qualité environnementale en milieu urbain :Évaluation pluridisciplinaire » sont consultables en ligne sur le portail Cairn.info.

Ce numéro de la revue « Méditerranée » rassemble des études en géographie, écologie, urbanisme, paysage… qui interrogent la qualité environnementale du cadre de vie dans 15 villes d’Europe et du Bassin méditerranéen; dont deux articles sur la ville d’Alger :

« La recherche d’intercommunalité par l’évaluation des performances environnementales locales à Alger ‪(Ewa Berezowska-Azzag et al.) et « Le concept de « corridors écologiques » en milieux urbains: enjeux et contraintes d’une approche de requalification environnementale : Les exemples de renaturation de l’Oued El Harrach (Alger) et du Ruisseau des Aygalades (Marseille) » (Ewa Berezowska-Azzag et Mohamed Srir).

Le numéro propose de mettre en question les approches normatives qui sous-tendent aujourd’hui les produits immobiliers ou urbanistiques qui mobilisent la notion de « haute qualité environnementale », ainsi que le discours consensuel sur la « ville durable »…

Pour en savoir plus et consulter les articles : https://mediterranee.revues.org/7291 et http://www.cairn.info/revue-mediterranee-2014-2.htm

Ouvrage :  » La justice spatiale et la ville. Regards du Sud « 

 

La justice spatiale et la ville. Regards du Sud

Source :http://www.karthala.com/

A l’heure où l’on parle d’établir « un nouvel agenda urbain » qui promeut « la ville inclusive » et invite à « transformer les villes et en faire des moteurs de lutte contre la pauvreté et l’exclusion » (Habitat III, Déclaration de Quito, octobre 2016) ; la question de « la justice spatiale » semble incontournable, d’où l’intérêt de cet ouvrage, paru en 2014, aux éditions Karthala et qui s’intitule  » La justice spatiale et la ville. Regards du Sud « .
Le livre, fruit du travail de recherche de 25 contributeurs, sur des terrains, essentiellement africains, (dont le Maroc) explore cette notion de « justice spatiale » et postule que « l’injustice sociale se traduit dans l’espace et que réciproquement l’organisation de l’espace est productrice d’injustice sociale. C’est ce que traduit le concept de justice spatiale, c’est-à-dire l’approche spatiale de la justice sociale entendue dans ses différentes dimensions, tant de distribution équitable que de reconnaissance ».
Une recension de l’ouvrage, établie par Catherine Fournet-Guerin  est consultable en ligne sur :https://espacepolitique.revues.org/3423

Le n° 28 des Cahiers d’EMAM « Les espace(s) public(s) en Méditerranée. Mobilisations, médiations & citoyenneté », en ligne

Le n° 28/2016 des Cahiers d’EMAM intitulé « Les espace(s) public(s) en Méditerranée. Mobilisations, médiations & citoyenneté », est en ligne depuis juillet 2016.

Dans ce numéro, coordonné par Nassima Driss (Sociologue et urbaniste, Maître de conférences à l’Université de Rouen), sept pays du bassin méditerranéen (Italie, Malte, Maroc, Algérie, Tunisie, Égypte, Liban) sont évoqués, avec une ouverture vers les pays du Golfe. Ce numéro thématique vise à décrire et à comprendre les phénomènes sociaux liés à la formation de l’espace public et des espaces publics ainsi que les règles auxquelles ils obéissent. Des contributions portent sur l’espace public au sens politique, tandis que d’autres explorent les espaces publics et les pratiques spatiales en public afin d’identifier des réalités socio-anthropologiques singulières et de saisir les interactions en public dans différentes catégories d’espace.

Pour accéder à la version en ligne : https://emam.revues.org/

 

Parution de l’ouvrage « La Méditerranée face au changement climatique »

A l’occasion de la COP22 organisée à Marrakech (Maroc) du 7 au 18 novembre 2016, les membres de l’Alliance nationale de recherche pour l’environnement (AllEnvi) publient un ouvrage de synthèse La Méditerranée face au changement climatique, qui tente de rendre compte de toute la complexité de l’objet Méditerranée dans une perspective de décloisonnement disciplinaire.

Cet ouvrage rassemble une large communauté scientifique (plus de 150 auteurs: décideurs, scientifiques, chercheurs et universitaires) des deux rives de la Méditerranée, pour comprendre les mécanismes du changement climatique dans la période actuelle et le passé ; les impacts du dérèglement climatique sur l’environnement, l’économie, la santé, les sociétés ; mais aussi pour suggérer et recommander des réponses, fondées sur l’ »évidence scientifique » en matière d’adaptation, de résilience, de conservation des ressources ou de prévention des risques.

Pour en savoir plus sur l’organisation de la  COP 22 à Marrakech : http://www.cop22-morocco.com/fr/ ; pour découvrir l’architecture du village qui accueillera l’évènement: http://www.batiactu.com/edito/canopee-18m-large-par-680m-long-accueillir-cop22-46867.php

Pour télécharger le document (rédigé en anglais, mais la préface, l’introduction et la conclusion sont également en français) « La Mediterranée face au changement climatique »http://www.ird.fr/ird.fr/toute-l-actualite/actualites/communiques-et-dossiers-de-presse/cp-2016/parution-de-l-ouvrage-la-mediterranee-face-au-changement-climatique

Transition énergétique en Méditerranée : scénario 2040

Un document de synthèse des travaux réalisés dans le cadre de la coopération entre L’Agence méditerranéenne des agences nationales de maîtrise de l’énergie (MEDENER), l’Observatoire méditerranéen de l’énergie (OME) et l’ADEME, pour l’élaboration d’un Scénario de Transition énergétique en Méditerranée est téléchargeable sur le site de l’ADEME, rubrique Mediathèque : http://www.ademe.fr/transition-energetique-mediterranee-scenario-2040 ou téléchargeable ici : trans-ener-20p-fr-15-sept-n01

Ces travaux ont été présentés à l’occasion de la 4e conférence internationale de MEDENER, « Accélération de la Transition énergétique en Méditerranée, vers un nouveau mix énergétique durable », organisée en partenariat avec l’Agence nationale pour la promotion et la rationalisation de l’utilisation de l’énergie (APRUE), le 25 mai 2016 à Alger. Pour la conférence MedCOP sur le Climat à Tanger du 18 et 19 juillet 2016, les travaux réévaluent l’impact énergétique des Contributions déterminées au niveau national (CDN) soumises par chaque pays méditerranéen à l’accord de Paris sur le climat au regard du scénario transition énergétique 2040, afin d’inscrire tous les pays de la région de la Méditerranée sur une trajectoire de +2 ℃ à l’horizon 2040.

 

Carte animée retraçant l’histoire de l’urbanisation

cities-history

Source : http://metrocosm.com/map-history-cities.html

Alors que plus de la moitié de la population mondiale vit désormais en ville, le site de cartographie  http://metrocosm.com  propose une carte animée retraçant l’historique du développement des villes, depuis les premières cités sumériennes, quelques 3700 ans avant notre ère,  jusqu’aux mégapoles du 21ème siècle.

La carte animée est consultable sur   : http://metrocosm.com/history-of-cities/ , avec des explications sur les données utilisées et la manière dont elle a été élaborée.