Appel à contribution pour la revue « Insaniyat » : « Participation citoyenne et habitante : quel apport au développement social et urbain ? »

Dans le cadre de sa politique éditoriale, la revue Insaniyat, (revue algérienne d’Anthropologie et de Sciences Sociales) lance un appel à contribution sur la thématique de la participation citoyenne et habitante au développement social et urbain. Cet intérêt pour la participation, sous ses différentes acceptions théoriques et déclinaisons pratiques correspond au besoin qui se fait sentir depuis quelques années de rendre visible un certain nombre de travaux universitaires et d’expériences de terrain non documentées réalisées dans le contexte national ….

La participation, a constitué en quelque sorte le point d’achoppement de toutes les entreprises de mise en relation problématique de l’entre-deux entre la logique d’une action publique excessivement centralisée d’une part et des logiques de fonctionnement fragmentaires des populations locales d’autre part. Elle constitue de ce fait un puissant révélateur de la nature du lien social et politique qui se construit dans notre pays.

Le propos de ce numéro thématique est de présenter un tableau plus ou moins exhaustif de la manière dont a été prise en charge cette question à partir des questionnements généraux issus des débats internationaux sur la question.

Dans cet ordre d’idées, cette publication propose d’articuler les contributions des auteurs autour des trois questionnements suivants :

  1. Comment se présente le travail de déconstruction et/ou de reconstruction de la problématique de la participation citoyenne et habitante, à l’aune de l’évolution des débats internationaux et régionaux sur la question ? Comment se présente cette question à la lumière de retours d’expériences, d’évaluation de la mise en œuvre de projets affichant explicitement ou implicitement leur caractère participatif ? Et quels sont les lieux, institutions, projets où se déploient les démarches participatives aux différentes échelles territoriales ?
  2. Existe-t-il de « bonnes pratiques » participatives et, le cas échéant, peut-on montrer dans quelles conditions elles ont pu « prendre » dans les systèmes de jeux d’acteurs locaux ? Dans quelle mesure la mise en œuvre des démarches participatives a contribué à améliorer l’efficacité de l’action publique, dans ses volets de production de plus de qualité urbaine à des moindres coûts sociaux, économiques et politiques ? Est-il envisageable d’identifier la nature du savoir-faire que l’on peut tirer des expériences participatives ?
  3. Quelle est la part allouée à la participation dans la conception et la réalisation des projets de développement social et urbain en Algérie ? Dans quelle mesure cela est faisable, et dans quelles conditions conceptuelles et méthodologiques ? Comment cerner objectivement la nature des contraintes à la participation : contraintes politiques, institutionnelles, organisationnelles et culturelles ? Est-il envisageable de discuter, d’un point de vue opérationnel et technique, de la manière selon laquelle on pourrait impulser des méthodes plus concertées et collaboratives dans les actes de fabrication de l’urbain ?
  • Coordonnateurs du numéro:  Madani Safar-Zitoun  et Mariam Chabou-Othmani
  • Délai de soumission des articles: 30 septembre 2018
  • Les propositions d’articles doivent être envoyées conformément à la note aux auteurs de la revue   Insaniyat : https://insaniyat.crasc.dz/index.php/fr/notes-aux-auteurs

Pour en savoir plus et télécharger l’appel à contribution : https://insaniyat.crasc.dz/index.php/fr/insaniyat/appels-%C3%A0-contribution/1723-participation-citoyenne-et-habitante-quel-apport-au-d%C3%A9veloppement-social-et-urbain-2 ou http://www.crasc.dz/index.php/fr/

Appel à contribution pour le colloque international « La ville moyenne. Quel rôle dans le contexte de la Métropolisation » à Tunis

L’unité de recherche « Régionalisation, Développement Régional et Urbain » organise un colloque international sur le thème : « La ville moyenne. Quel rôle dans le contexte de la Métropolisation ». Du 18 au 20 octobre 2018 à la Faculté des sciences Humaines et Sociales de Tunis ( Tunisie) .

Résumé:

Bien le phénomène de métropolisation où la grande ville confirme sa primauté et son rôle hégémonique, la ville moyenne reste un niveau très adéquat pour comprendre le fonctionnement d’un territoire. Elle demeure une catégorie de villes d’intérêt important quant aux yeux du gouvernement dans sa région qu’a ceux de la plupart des chercheurs travaillant sur les problématiques relatives aux systèmes urbains et aux constructions territoriales.

Axes d’intervention (aperçu):

La diversité des questionnements relatifs à la ville moyenne autorise des démarches différenciées : des monographies, des analyses thématiques, des approches diachroniques, des approches comparatives…

Le colloque sera un cadre pour :

  • Etablir un bilan des acquis et des questions en suspens relatifs à la ville moyenne ;
  • Réunir des scientifiques de différentes disciplines et de différents points de vue pour réfléchir sur la pertinence du concept et sa portée opératoire ;
  • Présenter des résultats de recherches et des avancées sur certains aspects de la question. Le champ d’intervention est pluridisciplinaire…

Calendrier et modalités de participation

  • 31/03/2018 : Dernier délai d’envoi des résumés
  • 30/04/2018 : Dernier délai de notification d’acceptation des résumés.
  • 10/09/2018 : Dernier délai d’envoi du texte final de la communication

Les résumés ne doivent pas dépasser les 500 mots (y compris les mots clés), écrits sur « Word »,en Times New Roman, caractère12 et seront adressés au coordinateur scientifique du Colloque : seddikfazai@gmail.com

Pour en savoir plus :  http://www.ens.rnu.tn/publication/16262?lang=en   ou   http://calenda.org/424652

Appel à contribution pour le colloque international « Smart cities » à Constantine

Le laboratoire « de l’architecture à l’urbanisme. Technique, espace et société » (LAUTES), de l‘Université de Constantine 3 (Algérie) organise un colloque international sur le thème des « Smart cities »  les  6/7/8 Novembre 2018 à Constantine.

Résumé:

Ce colloque, organisé par le laboratoire « de l’architecture à l’urbanisme. Technique, espace et société » (AUTES), nourri du croisement de regards et de disciplines, se veut une confrontation coopérative pour construire une vision collective inédite et multi-acteurs (entre opérateurs, urbanistes, architectes, aménageurs, chefs d’entreprises, usagers…) entre les praticiens de l’urbain.

Argumentaire (extrait):

Deux thèmes dépendant directement des mutations des villes vont structurer la réflexion sur le futur de celles-ci, et qui va évoluer vers l’affirmation d’une nouvelle tendance des villes.

D’une part, « l’explosion urbaine », cette locution pour désigner la très forte accélération de l’urbanisation dans le monde se manifeste par un accroissement de la population urbaine, une augmentation des tailles des villes et une mutation des activités de celles-ci. D’autre part « la nouvelle révolution des NTlCs » qui constitue un enjeu important pour l’avenir des villes et mettant  en avant la smart city, qui se manifeste par la ville techno-centrée ou celle qui s’appuie sur les NTICs pour atteindre une plus grande efficacité de gestion.

Ces deux phénomènes sont, depuis quelques années, à l’origine de la réflexion sur la création des villes intelligentes. Tout en alimentant les discours politiques et scientifiques, ces smart-cities sont devenues le centre d’intérêt de bien des chercheurs scientifiques, faiseurs de la ville ….

Dates importantes:

  • Date limite de soumission des résumés : 10 Avril 2018.
  • Date limite de notification d’acceptation des résumés: 10 Mai 2018.
  • Date limite de soumission des textes et posters : 10 Aout 2018.
  • Date limite de décisions finales et notification aux auteurs : 31 août 2017.
  • Date du colloque : le 6/7/8 Novembre 2018.

Modalités de soumission des propositions:

Sous forme de communication ou  de poster, les propositions doivent être rédigées en français (langue officielle du colloque), en anglais ou en arabe et doivent être adressées à:

  • labo.autes@gmail.com
  • colloque.smartcity@gmail.com

Pour en savoir plus : https://calenda.org/437054ou cliquez sur le fichier colloque_18_3_

Appel à contribution pour la revue Remmm : « Cimetières et tombes à la croisée du religieux, du politique et de l’urbain »

La « Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée » (Remmm) lance un appel à contributions pour son numéro intitulé « Cimetières et tombes à la croisée du religieux, du politique et de l’urbain« ;  Projet de publication proposé par Sepideh Parsapajouh et Mathieu Terrier.

Résumé

Les cimetières et les sépultures constituent un objet privilégié des sciences humaines et sociales. L’anthropologie a toujours accordé une importance majeure aux pratiques et aux espaces funéraires comme témoins des invariants humains et des particularismes culturels (M. Godelier, 2015). L’archéologie, l’épigraphie et la science historique trouvent dans les cimetières et les sépultures des sources matérielles d’information sur la vie des plus anciennes sociétés, leurs changements politiques, économiques et moraux. Pour les sciences religieuses, ces objets s’inscrivent dans des systèmes de pensée et d’action qui leur donnent sens et qu’ils documentent en retour. Pour la philosophie et la sociologie modernes, les cimetières peuvent être vus comme des « hétérotopies » (M. Foucault, 1967), des lieux « inscrits dans l’espace-temps d’une existence alternative, à la fois matérielle et imaginaire » (J.-D. Urbain, 2010).

Objectif du numéro de la REMMM :

La problématique générale portera sur l’imbrication et le poids relatif des enjeux religieux, politiques et urbains dans le devenir des espaces voués aux morts, à travers les contextes différenciés des mondes musulmans. Comment l’État, la religion et la ville se partagent-ils le pouvoir sur les morts et les relations des vivants avec eux ? Quel est le rôle respectif des autorités religieuses (muftîfaqîh), des pouvoirs publics et des visiteurs dans la gestion des cimetières et des tombes ? Comment les espaces funéraires focalisent-ils et reflètent-ils les tensions entre les représentations religieuses, les idéologies politiques et les problématiques urbaines ?

Axes thématiques:

Axe -1- : Problématiques urbaines et spatiales

Axe -2- : Culture religieuse et enjeux rituels

Axe -2- : Conflits et enjeux politiques

Calendrier

Les propositions d’article (4 000 signes maximum), accompagnées d’un court CV, sont à envoyer avant le 1er Avril 2018 à Sepideh Parsapajouh <sepideh.parsapajouh@gmail.com>.

Les auteurs seront contactés au cours du mois suivant. Les articles, rédigés en français ou en anglais et d’un volume maximal de 45 000 signes, doivent être soumis au plus tard le 30 Septembre 2018.

Pour lire l’argumentaire et en savoir plus : http://calenda.org/430120   ou http://journals.openedition.org/remmm/10026

Appel à communications pour le colloque: « La ville moyenne. Quel rôle dans le contexte de la métropolisation »

Un appel à communications est lancé pour le colloque « La ville moyenne. Quel rôle dans le contexte de la métropolisation » (Medium-sized cities and their role in the context of metropolitanisation) qui aura lieu les 18-19 et 20 octobre 2018 à La  Faculté des Sciences Humaines et Sociales de Tunis.

Résumé:

« Bien le phénomène de métropolisation où la grande ville confirme sa primauté et son rôle hégémonique, la ville moyenne reste un niveau très adéquat pour comprendre le fonctionnement d’un territoire. Elle demeure une catégorie de villes d’intérêt important quant aux yeux du gouvernement dans sa région qu’a ceux de la plupart des chercheurs travaillant sur les problématiques relatives aux systèmes urbains et aux constructions territoriales. »

Plusieurs questionnements et axes d’intervention sont proposés à titre indicatif, autour de la notion de « ville moyenne ».

Calendrier et modalités de participation
28/02/2018 : Dernier  délai d’envoi des  résumés
30/03/2018 : Dernier délai de notification d’acceptation des résumés.
10/09/2018 : Dernier délai d’envoi du texte final de la communication
Les résumés ne doivent pas dépasser les 500 mots (y compris les mots clés), écrits sur « Word »,en Times New Roman, caractère12 et seront adressés au coordinateur scientifique du Colloque : seddikfazai@gmail.com

Pour en savoir plus: http://calenda.org/424652

2ème Appel à communications pour le Séminaire international : « Gestion urbaine et gouvernance locale »

L’institut de Gestion des Techniques Urbaines (GTU) de l’université de Msila (Algérie) lance le 2ème appel à communications dans le cadre  d’un séminaire international sur le thème : « Gestion urbaine et gouvernance locale », qui doit avoir lieu les 13-14 Mars 2018.

Objectifs du séminaire
Les objectifs de ce séminaire, qui réunit des chercheurs, des organismes, des élus, des experts et des associations…, sont :
1. L’ouverture d’un débat entre les différents acteurs urbains pour mettre en évidence les questions fondamentales relatives aux problèmes urbains ;
2. Le dégagement des recommandations nécessaires à une meilleure gestion des villes ;
3. Gérer les villes en prenant en considération leurs spécificités socio-économiques et culturelles ;
4. Déterminer le cadre scientifique et opérationnel pour la préservation des tissus urbains ayant une valeur historique et culturelle.

Le nouvel échéancier est le suivant:
– Date limite d’envoi des résumés : 25 décembre 2017
– Notification d’acceptation préliminaire:  8 Janvier 2017
– Date limite de soumission du texte final (full Paper):  20 Janvier 2018
– Notification d’acceptation : 15 Février 2018

Les projets d’intervention devront être envoyés impérativement par e-mail aux adresses électroniques suivantes :  igtu2017sigugl@gmail.com   et   colloquegtu@gmail.com

Pour en savoir plus et télécharger  la fiche d’inscription à remplir :msila ID12356_2eme_appel_lu_2

Appel à contribution pour l’ouvrage : L’Algérie au présent

L’IRMC (Institut de Recherche sur le Maghreb Contemporain) lance un appel à contribution pour l’ouvrage  » L’Algérie au présent » sous la direction de Karima Dirèche, Directrice de recherche CNRS.

Résumé

Il n’existe pas, aujourd’hui d’ouvrage de référence qui propose une analyse multidimensionnelle de l’Algérie d’aujourd’hui. Cet ouvrage se propose de combler cette lacune en offrant au lecteur une photographie analytique des dynamiques qui ont marqué l’Algérie de ces vingt dernières années…. Il se propose d’examiner les nouvelles donnes qui tissent les réalités de l’Algérie d’aujourd’hui : redéfinition des enjeux politiques et institutionnels, recomposition des territoires et des espaces économiques, émergences de nouvelles élites politiques et économiques, renforcement des politiques économiques néolibérales, affirmation de nouvelles identités culturelles et religieuses, renforcement des inégalités sociales, renouvellement des débats culturels et intellectuels…

Modalités de soumission

Les propositions de contribution (un titre et une demi-page) son attendues jusqu’au 30 juin 2017. Elles sont à adresser à karima.direche@irmcmaghreb.org et à romain.costa@irmcmaghreb.org. Les contributions devraient être courtes (28.000 signes, 8 pages word) et livrées au plus tard le 30 septembre 2017.

Appel à contribution: « La gouvernance urbaine dans les pays du Sud, une opportunité ou un piège ?  » pour le numéro 3 de la revue « Journal international des territoires et des espaces urbains »

Appel à contribution pour le n°3 de la revue « Journal international des territoires et des espaces urbains » de l’université de Carthage (Tunisie) ayant pour thème :La gouvernance urbaine dans les pays du Sud, une opportunité ou un piège ?

Résumé:

« Aujourd’hui, la majorité de la population mondiale vit en ville. Cette réalité est à la fois problématique et riche en opportunités. Dans les pays du Sud, les villes dotées d’une bonne gestion génèrent une croissance et des innovations importantes. En revanche, celles touchées par la corruption aggravent les inégalités urbaines et les ségrégations socio spatiales. Ce numéro du Journal international des territoires et des espaces urbains propose d’appréhender la diversité des expériences en matière de gouvernance urbaine dans les pays du Sud et autres. Dans ce contexte, il semble important d’interroger la gouvernance urbaine en terme social et d’en questionner la dimension solidaire de la ville, le rôle des acteurs institutionnels et des acteurs associatifs et même de la population locale dans les différents modes d’action publique ou privée. »

Axes thématiques

Dans une perspective interdisciplinaire, les personnes intéressées sont encouragées à proposer des articles intégrant au moins un des aspects suivants   :

  • La corruption : phénomène de désorganisation de la planification urbaine ou mode de gestion urbaine ?
  • La décentralisation peut-elle améliorer la gouvernance publique en défavorisant la corruption?
  • L’urbanisation des pays du sud, une opportunité ou un piège ?
  • Acteurs et documents d’urbanisme : actions, enjeux et  limites
  • La convergence entre luttes urbaines et mouvements des populations, notamment autour de l’idée de droit à la ville.

Les propositions d’articles doivent être des productions originales en anglais ou en français en Times N R Taille 11 sans interligne. Les textes font de 30 000 à 40 000 signes. Les propositions d’articles  sont à envoyer au plus tard le 15 septembre 2017 à :

najem_dhaher@yahoo.fr   et à h_abdelhamid2@yahoo.fr

Pour en savoir plus sur les modalités de soumission et lire l’argumentaire: http://calenda.org/406441

Appel à contribution pour le Séminaire international : « Gestion urbaine et gouvernance locale »

L’institut de Gestion des Techniques Urbaines (GTU) de l’université de Msila (Algérie) organise un séminaire international sur le thème : « Gestion urbaine et gouvernance locale » les  05-06 Décembre 2017.

Les objectifs de ce séminaire,  réunissant des chercheurs, des organismes, des élus et des associations… sont, entre autres: L’ouverture d’un débat entre les acteurs urbains pour mettre en évidence les questions fondamentales relatives aux problèmes urbains; Le dégagement des recommandations nécessaires à une meilleure gestion de la ville.

Les Axes du séminaire :

  • Gouvernance urbaine et développement local.
  • Gestion des Risques en milieux urbains.
  • Gestion des infrastructures urbaines et des services publics.
  • Techniques urbaines et gestion locale.
  • Urbanisme, habitat et cadre de vie

 Echéancier

  • Date limite d’envoi des résumés :          05 juin 2017
  • Notification d’acceptation :                           05 juillet 2017
  • Date limite de soumission du texte final (full Paper):  25 sept 2017
  • Notification d’acceptation: 17 oct 2017
  • Envois des présentations (power point) :          15 nov 2017

–         Les projets d’intervention devront être envoyés impérativement par e-mail à l’adresse électronique suivante : igtu2017sigugl@gmail.com

Pour en savoir plus et remplir la fiche d’inscription: ID11915_colloques-gtu2017final-1

 

Appel à contribution pour le colloque international: « Droit à la ville au Sud, expériences citadines et rationalités de gouvernement »

Colloque international : « Droit à la ville au Sud, expériences citadines et rationalités de gouvernement »    

Université Paris Diderot, CESSMA, 15-16-17 novembre 2017

Résumé

Ce colloque international propose de travailler la notion de droit à la ville depuis les villes du Sud. Il s’attache à en restituer la portée critique et souhaite soumettre à la réflexion collective la notion de droit à la ville de fait, forgée dans le cadre d’un programme de recherche collaboratif, DALVAA. Il invite donc des participants de disciplines et d’institutions variées, à engager un dialogue sur le rôle des expériences citadines dans la mise en ordre socio-spatiale des villes du Sud. 
Annonce : « ……… Les contributions pourront porter sur des études de cas liées aux différentes thématiques s’inscrivant dans les débats soulevés par le droit à la ville. Les approches théoriques pourront questionner les enjeux de la mobilisation en sciences sociales de la notion de droit à la ville et de sa dimension normative. Une attention sera également portée aux contributions épistémologiques et sur la manière dont les travaux sur les villes du Sud peuvent, et à quelles conditions, s’emparer d’une notion élaborée et travaillée à partir des villes du Nord.  Le colloque s’ouvrira à des travaux sur le Nord dans la mesure où la communication comportera une dimension comparative avec les villes du Sud. »

Les langues du colloque sont le français et l’anglais. Des propositions de communications en espagnol et en portugais seront examinées dans la mesure où elles peuvent être appuyées sur des supports visuels (de type diapositives) rédigés en français ou en anglais.

Modalités de soumission

Les propositions de communications doivent être envoyées à l’adresse suivante : colloquedalv2017@gmail.com   au plus tard le 4 mai 2017

Elles se composeront d’un titre, d’un résumé de 500 mots maximum, d’une rapide présentation du ou des auteurs (nom, affiliation, adresse électronique) et d’une bibliographie indicative

Offre de bourse

Un système de soutien financier (partiel) est proposé aux chercheurs de tous statuts, souhaitant communiquer et ne bénéficiant pas de modes de financement de la part de leur institution de rattachement. Seront prioritaires les demandes émanant de chercheurs précaires.

Pour en savoir plus : https://dalvaa.hypotheses.org/colloque-2017 

http://calenda.org/398920