600 logements HPE sur deux millions « d’unités » programmées entre 2010 et 2014

Dans l’objectif de mettre fin à une « crise du logement », récurrente en Algérie, le secteur de l’habitat a lancé un vaste programme de construction de logements, avec plusieurs formules : LSL (Logement Social Locatif), LSP (Logement Social Participatif, destiné aux catégories moyennes), LLV (Logement Location Vente) ou encore le Logement Rural.

Ainsi, d’après les chiffres officiels, un million « d’unités » ont été construites entre 2005 et 2009, et deux millions sont programmées ou en cours de réalisation dans le cadre du plan quinquennal 2010-2014. Au vu de cet important programme, la volonté  exprimée par les pouvoirs publics de résoudre  définitivement le problème du manque de logements semble sincère, et  nul ne peut nier que  l’accès à un logement décent constitue un préalable fondamental à une amélioration du bien -être et de la qualité de vie.

Cependant, ces logements sont souvent (toujours?) construits dans l’urgence, très peu de temps est accordé aux études, qui sont standardisées, avec pratiquement aucune place pour la réflexion, encore moins pour l’innovation. La manière de « faire du logement » n’a pour ainsi dire pas changer (que ce soit d’un point de vue administratif ou par rapport à la mise en œuvre et aux systèmes constructifs utilisés), mise à part une recherche purement formelle et esthétique au niveau des façades particulièrement.  C’est pourquoi, aujourd’hui, à la périphérie de toutes les villes algériennes, des cités d’habitat à la typologie similaire ont été construites,  du Nord au Sud, et ce malgré la diversité des régions, aussi bien d’un point de vue environnemental que social.

– Les considérations d’ordre environnementales commencent à peine à voir le jour à travers un programme pilote de 600 logements HPE (Haute Performance Environnementale), baptisé « eco-bat », en cours de réalisation, depuis 2011, au niveau de 11 villes, réparties sur l’ensemble des zones climatiques du pays . Ce projet, élaboré sous l’égide de l’ APRUE (Agence pour la Promotion et la Rationalisation de l’Utilisation de l’Energie),  vise l’amélioration du confort thermique dans les logements et la réduction de la consommation énergétique pour le chauffage et la climatisation.

Les « solutions » sont surtout  d’ordre technique (polystyrène dans la lame d’air, murs en beton de terre stabilisés, menuiseries double-vitrage etc…), un peu également dans la forme architecturale (prolongement des façades projeteuses d’ombre, utilisation de la coupole à El Oued, protections solaires par des saillies sur les façades ), alors que d’un point de vue urbanistique, tout reste à faire, que ce soit au niveau des formes urbaines, ou de l’implantation des projets, toujours faite au grè des disponibilités foncières. Les projets sont en cours et le taux d’avancement varie d’une ville à l’autre. On ne peut donc pas savoir pour le moment quel sera l’impact de ces réalisations et si les techniques testées seront généralisées et comment, en fonction des régions. Evolution à suivre donc…

– Les considérations d’ordre sociales, quant à elles, sont focalisées pour l’instant,  pour permettre à chaque algérien de pouvoir accéder à un logement « décent », cependant cette politique du « tout logement, au plus tôt » fait craindre des retombées sociales graves, car la satisfaction d’avoir obtenu un logement s’effritera peut-être au fil du temps (cela se ressent déjà, par la revente des logements) et ces cités construites tous azimuts, en marges des villes, risquent d’être mal vécues par leurs habitants. Les expériences des grands ensembles français et allemands, par exemples, construits également dans l’urgence,  pour répondre à une demande importante, aujourd’hui désertés par leurs habitants, doivent impérativement donner à réfléchir….

B.K.

Pour citer ce billet : “600 logements HPE sur deux millions « d’unités » programmées entre 2010 et 2014 ”    par Keira Bachar.      Publié sur RURAL-M Etudes sur la ville  – Réalités URbaines en Algérie et au Maghreb.       le 15  juillet  2013.                                                   Lien : http://ruralm.hypotheses.org/62


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *