Recherche et action au service de la ville durable

Le 6 septembre 2013 aura lieu à Paris, une journée d’étude sur le thème : « Recherche et action au service de la ville durable », qui soulèvera l’importante question de la relation entre la recherche urbaine et la pratique, entre les « chercheurs » et les « professionnels », et ce dans le cadre de la mise en œuvre de la « ville durable » et plus particulièrement dans les villes en développement puisque c’est l’association « AdP – Villes en développement » qui propose cette journée.

L’annonce: 

Alors que « la ruée vers les villes que connaissent les pays en développement »
ne se dément pas, un récent rapport de la Banque Mondiale rappelle que les grandes
concentrations urbaines sont la condition première du développement dans les
pays du Sud. Si les villes constituent des foyers de croissance, de nombreuses
mutations y sont à l’oeuvre. Que savons nous de ces mutations et comment
exploiter ce savoir au service de l’action ?
Les relations entre la recherche urbaine pour les villes en développement et
l’action ne sont pas toujours simples. Existerait-il une difficulté chronique des milieux
de la recherche à produire des résultats scientifiques utilisables par les acteurs
de la coopération ? Ou s’agirait-il d’un problème de communication ? Ces difficultés
s’expliquent sans doute par les différences de formation et la division très rigide
et ancienne des rôles entre recherche et action en France.
Le milieu opérationnel est en droit d’attendre des chercheurs une mise en perspective
théorique et pratique. Les opérateurs et les décideurs sont demandeurs d’un travail
de recherche prospectif sur la ville qui aide à mieux en saisir les enjeux émergents.
Changement climatique et risques, évolutions institutionnelles, disparités sociales
et territoriales, évolution différenciée des différents champs géographiques…
autant de questions où les praticiens ont besoin des chercheurs.
La recherche urbaine a également pour vocation d’assurer un retour sur les
expériences pour tirer des enseignements de l’action. La recherche doit proposer des
pistes pour développer des stratégies innovantes qui inspirent l’action et la réflexion
des acteurs opérationnels. Ceci implique un engagement des autorités publiques
dans le financement de la recherche… et dans l’acceptation d’un droit d’inventaire
exercé par les chercheurs.
La recherche ne relève pas seulement des chercheurs. Les “opérationnels” se dotent
de plus en plus d’outils liés à la recherche-action associant démarches évaluatives
et capitalisation d’expériences. Cette implication est demandée par les bailleurs
de fonds et souhaitée par les acteurs eux-mêmes. Ces réflexions et questionnements
se font toutefois dans des temporalités et sur des financements qui ne permettent
pas toujours d’assurer une démarche parfaitement scientifique et l’intégration
de chercheurs dans les équipes.
Ces différents questionnements sont importants pour les professionnels de la ville
et c’est pourquoi “AdP – Villes en développement” y consacre sa Journée d’études
2013. Le dialogue entre chercheurs et professionnels est indispensable. Comment
établir des passerelles entre les milieux académiques et opérationnels ? Quelles
sont les arènes de discussion et d’échanges possibles ? La Journée 2013 donnera
la parole à toutes les parties prenantes et préparera le travail collectif que l’association
engagera pour préparer la troisième conférence Habitat III, prévue en 2016.

Pour en savoir plus: http://www.ville-developpement.org/


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.