Pourquoi pas des centres-villes « piétonniers » ?

le centre-ville de Tipasa

Le centre-ville de Tipasa           photo Bachar k. 2013

Etant donné l’augmentation du nombre  des  véhicules particuliers ces dernières années, il est devenu difficile de circuler  et trouver une place pour se garer, en particulier dans les centres-villes algériens qui datent pour la plupart du 19 ème siècle (tracés en damier de l’époque coloniale) et dont les rues n’ont pas été conçues pour un tel trafic.   Dés lors, ne serait-il pas judicieux de réfléchir à en réserver l’accès uniquement aux piétons ? On y gagnerait au moins deux choses importantes : moins de stress et moins de pollutions…


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.