Alger, « Capitale sans bidonvilles » s’expose à New-York

Tandis que l’opération d’éradication de l’habitat précaire se poursuit à Alger, une exposition, intitulée « Alger, première capitale africaine sans bidonvilles » a été organisée lundi 24 octobre 2016 au siège des Nations Unies à New-York, en marge d’un évènement de haut niveau sur « Le nouvel agenda urbain et l’avenir des villes« , qui s’est tenu mardi 25 octobre 2016 à l’ONU  et au cours duquel le Wali d’Alger a animé une conférence sur les actions menées par la Wilaya d’Alger pour l’éradication des bidonvilles.

Cette rencontre fait suite à la Conférence Habitat III qui a eu lieu du  17 au 20 octobre   à Quito (Équateur) du 17 au 20 octobre 2016 sur le thème : Le développement urbain durable : l’avenir de l’urbanisation ? Après Habitat I à Vancouver (Canada) en 1976 et Habitat II à Istanbul (Turquie) en 1996, Habitat III est la troisième conférence des Nations Unies sur le logement et le développement urbain durable, qui avait pour objectif de favoriser l’engagement mondial en faveur d’un nouvel agenda urbain, et a été adopté à Quito (pour en savoir plus :  https://habitat3.org/).

L’expérience de la wilaya d’Alger en matière de relogement était donc à l’honneur et ses actions présentées comme « une avancée historique dans la réalisation des objectifs de développement durable à l’horizon 2030 ».  Les chiffres sont, certes, très positifs : le nombre global des familles relogées depuis le lancement des opérations de relogement en juillet 2014 a atteint près de 46.000 familles à la fin de la quatrième phase de la 21ème opération de relogement qui a débuté en septembre 2016, ainsi, par exemple, en octobre 2015,  « Erramli » l’un des plus grand bidonvilles de la capitale, situé dans la commune de Gué de Constantine a été évacué et 4500 familles ont été relogées. Cependant, si d’une part, il y a consensus sur le fait que l’accès a un logement « décent » représente sans aucun doute une priorité en matière d’amélioration des conditions de vie et de lutte contre les inégalités, d’autre part, le recours quasi exclusif à la typologie des « grands ensembles» et à l’urbanisme extensif pose la question (maintes fois abordée dans les billets de ce carnet), de la pertinence et de la cohérence des choix urbanistiques, eu égard à une meilleure intégration des aspects sociaux et environnementaux dans les pratiques urbaines, intégration, par ailleurs indissociable de la recherche d’un développement urbain qui se voudrait « durable ».

La réponse à cette question, centrale pour l’avenir des villes, pourrait (devrait ?) occuper une place privilégiée dans l’ordre du jour, d’un «  nouvel agenda urbain algérien », qui pourrait, pourquoi pas, être mis en place, dans le sillage de l’engagement mondial en faveur du nouvel agenda urbain préconisé par la Conférence Habitat III.

Pour citer ce billet : « Alger, « Capitale sans bidonvilles », s’expose à New-York »    par   Keira Bachar.   Publié sur RURAL-M  Etudes sur la ville – Réalités URbaines en Algérie et au Maghreb le 26 octobre 2016.      Lien: https://ruralm.hypotheses.org/1080


4 réflexions au sujet de « Alger, « Capitale sans bidonvilles » s’expose à New-York »

  1. ce serait justement intéressant de confronter les attendus de la Conférence Habitat III aux politiques algériennes qui s’exposent ainsi à New York, à la lumière aussi de travaux qui remettent directement en cause les politiques d’éviction des quartiers « précaires » : cf. http://www.metropolitiques.eu/Le-droit-au-sol-dans-les-villes-du.html ou encore : Deboulet, Agnès, ed., Rethinking Precarious Neighborhoods, Etudes de l’AFD, 13, 2016
    Cela vaudrait la peine que vous poussiez votre analyse.

  2. Merci beaucoup pour votre message , ainsi que pour les références que vous citez.
    Effectivement, au delà des chiffres, les campagnes de relogement soulèvent de nombreuses interrogations, (dont certaines ont été abordées dans ce carnet), et le sujet (qui est particulièrement complexe) mérite une analyse beaucoup plus poussée….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *